baloup_photo

Initié à la bande dessinée dès l’âge de quatre ans grâce aux Strange de sa sœur, Clément Baloup entre à l’école des Beaux-Arts d’Angoulême pour apprendre à dessiner de la BD de science-fiction… Durant les cinq années qu’il passe en Charente, il pratique le peinture, la photo, la vidéo, autant de médias qui l’ouvrent à d’autres horizons et enrichissent tant sa conception que sa pratique de la bande dessinée. En 2000, il monte avec ses colocataires La Maison qui pue, un collectif touche-à-tout qui lui permet de publier ses planches. Et si sa préférence va dorénavant plutôt à l’intimisme, il a gardé le goût de passer d’un style et d’un genre à l’autre. Ainsi il a proposé avec Mathieu Jiro, Chinh Tri, une série d’aventure et d’époque aux éditions du Seuil. Il reçoit de nombreuses récompenses pour la série, Mémoires de Viet Kieu, éditée chez La boîte à bulles. En juin 2014 va sortir aux éditions Le Lombard, Le ventre de la hyène, qu’il scénarise et qui est dessiné par Christophe Alliel. Toujours en juin 2014 sort Le vaurien, qu’il réalise seul chez La boîte à bulles.

Le blog de Clément Baloup