Emmanuel Moynot

Emmanuel Moynot est né en 1960. Il réalise ses premiers travaux amateurs en 1981 dans PLG, puis dans de nombreux autres fanzines (Dommage, Band’Apart, etc…) À partir de 1983, il participe à la revue Viper et réalise parallèlement son premier album chez Glénat, L’enfer du jour, qu’il redessinera en 95 sous forme de BD-roman aux éditions Dargaud. Il collabore régulièrement au magazine Circus-hors série. S’ensuivent quatre années de travaux alimentaires divers, seulement interrompus par la sortie en 89 de La Pension des Deux Roses, aux éditions Magic Strip. En 1992, paraît le premier tome du triptyque, Le Temps des bombes (éd. Delcourt). Sa collaboration avec Dieter commence dès le troisième tome de la série, et se poursuit sur Vieux Fou ! (éd. Delcourt). Depuis, Moynot a repris sa place d’auteur complet, pour de brefs récits muets dans un magazine, Golem, pour un petit album fantaisiste chez PMJ, Y5/P5, divers albums chez Casterman et en collection Carrément BD chez Glénat.
Auteur-compositeur, chanteur, guitariste, et harmoniciste, il mène de front ses deux activités créatrices, il a récemment travaillé sur la série Nestor Burma (éd. Casterman) créée en bandes dessinées par Jacques Tardi en adaptant La nuit de St Germain des prés et Le soleil naît derrière le Louvre. Il sort en 2012, aux éditions Futuropolis, Pierre Goldman, la vie d’un autre, en 2013, toujours chez Futuropolis, Hurlements en coulisses et, chez Casterman, L’homme qui assassinait sa vie.