hors_cases

Lieux & dates

Maison de la Culture d’Amiens

Du 3 juin au 15 octobre 2017

Sortir de soi, de l’espace, des lignes et des couleurs, ou les métamorphoses de l’image

Cette exposition présente neuf auteurs de bande dessinée qui ont choisi de sortir de la case ou de la planche, de la bande dessinée elle-même, pour créer un espace hybride, dans lequel toutes les formes artistiques sont invitées à se croiser et à raconter des histoires. Remettant en cause l’idée même de frontière entre bande dessinée et art contemporain, ces artistes jouent avec les supports et les matières, ils les combinent pour créer des univers plastiques et narratifs, complexes et complets.

A travers les productions de neufs artistes venus de France, d’Italie, de Belgique et d’Allemagne, Stéphane Blanquet, Ludovic Debeurme, Christelle Enault, Dominique Goblet & Kai Pfeiffer, Lorenzo Mattotti, Fanny Michaëlis, Jérôme Mulot & Florent Ruppert, l’exposition interroge cette dimension transformative de la bande dessinée et propose une relecture des codes qui lui sont propres.

Chaque auteur invente un labyrinthe de métamorphoses au sein duquel l’œil et l’esprit peuvent s’égarer : la forêt sombre côtoie le jardin lumineux d’une mystérieuse attente, et les rêves d’enfants prennent la forme de souvenirs mystérieux et indicibles. Le spectateur est invité à y entrer, y déambuler et s’y perdre.

Comme dans une arborescence un peu folle et désordonnée, leurs œuvres envahissent l’espace de la Maison de la Culture pour réinventer en profondeur notre vision du 9e Art.

Une coréalisation de l’association On a Marché sur la Bulle et de la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre des 22es Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens.

telechargements_2017

Télécharger le dossier de presse


hors_cases_visuels

Les auteurs

Dominique Goblet :

Dominique Goblet a étudié l’illustration à l’Institut St-Luc. Elle expose régulièrement peintures et sculptures en Belgique et à l’étranger. Son premier livre, Portraits crachés, publié aux éditions Fréon, recueillait récits et images parus dans les revues emblématiques du renouveau de la bande dessinée des années 90. Elle publie en 2007 «Faire semblant, c’est mentir», à L’Association.

Christelle Enault :

Elle se passionne pour le dessin dès son plus jeune âge et expose pour la première fois à l’âge de 7 ans, en dessinant de gigantesques dessins sur les murs de l’appartement de ses parents. Plus tard elle entreprend des études de stylisme, mode et de  graphisme. Elle travaille pour la presse (Le Monde, Libération…), les éditions jeunesse (Seuil jeunesse, Actes Sud junior…), la bande dessinée (éditions Misma) et expose régulièrement ses œuvres.

Fanny Michaëlis :

Après avoir publié une biographie poétique de Peggy Lee (BD Music), elle est éditée par les éditions Cornélius( Avant mon père aussi était un enfant, Géante, le Lait noir…). Elle participe par ailleurs régulièrement à des expositions et concerts dessinés, publie dans la presse et l’édition jeunesse, ainsi que dans des revues collectives.

Stéphane Blanquet :

À 16 ans, il fonde sa propre maison d’édition Chacal Puant et publie quelques pointures de la BD alternative tels que Matt Konture ou Blex Placid. En 1996, la publication de Monstrueuse regroupant plusieurs jeunes auteurs est récompensée par l’Alph’art du meilleur fanzine. Les éditions Cornélius et l’Association publieront par la suite quelques uns de ses ouvrages.
Son travail comprend, entre autres, la conception et réalisation d’installations, la réalisation d’œuvre d’art, le théâtre, les films d’animation, l’édition indépendante, la direction artistique…

Ludovic Debeurme :

Après des études en arts plastiques à la Sorbonne, il expérimente les différents médiums de l’art contemporain (installations, multimédia, vidéo, peinture…). Il devient illustrateur pour la presse et l’édition jeunesse, peintre et guitariste de jazz manouche au sein du groupe Royal Paris Narvalo.
Auteur de bandes dessinées, il publie depuis 2002 chez Cornélius (Ludologie, trois fils, un père vertueux…) ainsi que chez Futuropolis (Lucille, Renée…)

Florent Ruppert, et Jérôme Mulot :

Ils créent le fanzine Del Aventure, qu’ils distribuent en festival. Déjà, ils ont mis au point leur méthode de travail : chacun participe au dessin et au scénario. Les histoires sont des dialogues graphiques entre les deux auteurs.
Ils sont publiés dans des revues alternatives à petite diffusion puis intègrent l’Association.

Lorenzo Mattotti :
étudie l’architecture à Venise avant de s’orienter vers le graphisme. En 1977, il intègre le collectif d’artistes “Valvoline” qui vise à renouveler l’esthétique et la linguistique de la bande dessinée. Depuis Lorenzo Mattotti dessine pour la presse américaine et européenne, publie des dizaines de recueils d’illustrations, de livres pour enfants et de bandes dessinées.